Études scientifiques et opinions de spécialistes vétérinaires

Dr. Erika Sullivan
Vétérinaire, Canada.

«Les canards sont alimentés de force au moyen d’un tube de gavage enfoncé dans leur œsophage jusqu’à leur jabot (estomac). De fait, la simple action de forcer l’alimentation, comme le montrent les traces de sang sur l’appareil de gavage dans la vidéo, prouve les traumatismes, inflammations, et par conséquent les douleurs infligées.

Le fait que l’un des employés déclare à propos du sang que “ce n’est pas un problème”, reflète leur incapacité à reconnaître la souffrance.

Les animaux sont ensuite abattus, et leur foie malade est conditionné pour la consommation humaine. Si les humains devaient voir cette vidéo avant d’acheter le produit, je doute sincèrement qu’il se vendrait.»

Dr. Katherine van Ekert
Présidente - Sentient, The Veterinary Institute for Animal Ethics, Australia.

«Les canards sont logés dans des cages à forte densité, qui leur génère stress et frustrations, à cause de la privation de liberté et de l’impossibilité d’exprimer leurs comportements normaux.

L’utilisation des instruments de gavage compromet significativement le bien-être des oiseaux. Les ouvriers se montrent brutaux dans leur façon de manipuler les canards lorsqu'ils les saisissent par le cou. Ceci peut leur causer douleur et stress, comme le montre le comportement des oiseaux qui halètent et cherchent à s’éloigner des travailleurs qui s’approchent.»

Rosemary Elliot
Vétérinaire, Sentient, The Veterinary Institute for Animal Ethics, Australia.

«Les animaux sont alimentés de force à l’aide d’un tube de métal. Les canards montrent des signes de stress résultant de ce procédé, qu’ils expriment en ouvrant le bec et en haletant. Ils présentent également un comportement anti-prédateur typique qui consiste à émettre un sifflement à l’approche des travailleurs.

Ce procédé peut aussi causer des traumatismes significatifs et des douleurs associées, au niveau de la langue, de la bouche, de l’œsophage et du jabot, lorsque le tube de gavage est inséré. Cette hypothèse a été confirmée lorsque nous avons observé des traces de sang frais sur toute la longueur d’un tube de gavage après qu’il soit retiré du bec d’un oiseau.

Le gavage met les oiseaux dans un état d’excès alimentaire permanent destiné à produire un taux de graisse corporelle élevé. Ceci provoque une distension constante du système digestif, susceptible de causer des douleurs et des gênes aux oiseaux. Parallèlement, les transformations affectant le foie, volontairement rendu gras (lipidose hépatique), seraient également sources de douleurs et d’inconfort; ces conditions induisent un état pathologique qui peut finalement être fatal.»

Comité Scientifique Européen de Santé et de Bien-être Animal
Composé de spécialistes en médecine vétérinaire, éthologie, sciences agricoles et neurobiologie.

«Il existe des preuves que la structure et la fonction du foie sont gravement altérées chez les canards et oies alimentés de force. Le Comité Scientifique Européen de Santé et de Bien-Être Animal en conclut que le gavage, tel qu'il se pratique actuellement, est préjudiciable au bien-être animal.»

Dr. D.J. Alexander
Membre du Comité Scientifique Européen de Santé et de Bien-être Animal.

«La seule recommandation acceptable que puisse faire le Comité est d'en finir avec la gavage des canards et des oies. Et la seule façon d'y parvenir, c'est d'interdire la production, l'importation, la distribution et la vente de foie gras.»

Yvan Beck
Docteur en Médecine Vétérinaire, Université de Liège, Belgique.

«La production de foie gras, et plus que tout dans les fermes industrielles, provoque des souffrances physiques et éthologiques aux oiseaux aquatiques. Le débat réel pour cette industrie est si nous l'acceptons ou pas.»

American Veterinary Medical Association
Association à but non lucratif qui représente à plus de 82.500 médecins vétérinaires aux États-Unis.

«Le gavage ne tient pas en compte les préférences des animaux et leur homéostasie ou équilibre interne, physique et psychologique. Actuellement il n'existe aucune alternative au gavage qui permette d'obtenir un produit équivalent.»

 

Autres investigations
de Animal Equality

A chaque fois que nous entrons dans une ferme, un cirque ou un abattoir, nous assistons au même spectacle : des animaux sans défense et victimes d’une brutale exploitation. Venez découvrir le travail vital pour la défense des animaux et pour votre droit à l’information que réalise notre Equipe d’Investigations

CONTINUEZ

Salle de presse
pour les journalistes

L'équipe d'investigation d'Animal Equality fournit aux journalistes intéressés du matériel de haute qualité afin d'informer le public au sujet de l'exploitation animale.

CONTINUEZ

Collaborez avec
Animal Equality

Animal Equality réalise des activités pour la défense des animaux et votre aide est utile. Vous pouvez contribuer en tant qu'activiste de nombreuses manières: manifestations, tables d'information, événements caritatifs, distribution de prospectus, levée de fonds, rédaction d'articles, photographies…

COLLABOREZ